Appui à l’enseignement supérieur, à la recherche scientifique et à l’attractivité de la France

L’objectif principal de l’action de l’ambassade en matière de coopération universitaire vise à soutenir les efforts du gouvernement mauritanien dans la structuration de son système d’enseignement supérieur et des institutions qui y sont rattachées.

Dans ce cadre, le SCAC appuie les activités de l’assistant technique français long terme, conseiller du Ministre mauritanien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, dans la mise en œuvre des politiques publiques sectorielles voulues par le gouvernement mauritanien.

La création, en 2016, de l’Université de Nouakchott Al Aasriya, résultat de la fusion de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine et de l’Université de Nouakchott, témoigne de ce dynamisme et de la volonté politique de la Mauritanie de monter en gamme. Ainsi, la France a accompagné cette université publique à travers différents appuis techniques structurants relatif à la gouvernance de l’établissement, au renforcement de capacité et des curricula de la Faculté de médecine, avec l’appui de l’Agence universitaire pour la Francophonie (AUF) et de la Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française (CIDMEF).

De manière complémentaire, le SCAC met en œuvre un projet d’« Appui au bilinguisme pour l’employabilité des jeunes diplômés du supérieur » (ABILES) à travers la mise en place de deux diplômes universitaires, en langues française et arabe, avec l’expertise technique de l’Université de Clermont - Auvergne (France) et de l’Université Mohamed V de Rabat (Maroc).

En outre, le gouvernement mauritanien a créé au sein de l’École supérieure polytechnique de Nouakchott, en 2015, un Institut Préparatoire aux Grandes Ecoles d’Ingénieurs (IPGEI) qui prépare, sur le modèle français, aux concours d’entrées des grandes écoles d’Ingénieurs françaises, du Maroc et de Tunisie. En 2017, le concours d’entrée aux grandes écoles scientifiques françaises (CCP, Mines et Ponts, BECEAS, Centrale Casa, etc...) a été organisé, avec succès, pour la première fois de manière délocalisée à Nouakchott. En 2018, le concours d’entrée à l’École Polytechnique sera également organisé en Mauritanie.

L’ambassade de France accompagne également la mise en place de structures de recherches en vue de la consolidation des trois Ecoles doctorales de l’Université de Nouakchott Al Aasriya. A cette fin, des liens étroits de coopération ont été noués avec les principaux opérateurs de la recherche scientifique française dont le CIRAD et l’IRD.
Deux Instituts français de Recherche à l’Étranger ont pour terrain de recherche la Mauritanie, le Centre Jacques Berque basé au Maroc et l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain basé en Tunisie.

Enfin, le SCAC conduit la politique d’attractivité de notre territoire à travers une offre de bourses variées, destinées à la formation d’une élite mauritanienne mais également à travers la promotion de notre système d’enseignement supérieur et l’information sur les études supérieures en France. A cette fin, un Espace Campus France a ouvert ses portes en novembre 2015, au sein de l’Institut français de Mauritanie à Nouakchott. Grace au Centre pour les Études en France (CEF), l’Espace Campus France fonctionne comme un guichet unique et une porte d’entrée vers les études supérieures en France. Des relais de cet Espace ont également ouvert dans les différentes Alliances françaises de Mauritanie.

En outre, en février 2016, l’Ambassade de France et l’Espace Campus France ont lancé la déclinaison mauritanienne de la plateforme Internet France Alumni.Rejoignez le réseau des anciens étudiants de France !

Dernière modification : 31/01/2018

Haut de page