Appui au secteur de la santé

L’action de l’ambassade dans ce secteur clé se veut dynamique et complémentaire de celle de l’AFD, qui y consacre d’importants moyens financiers, notamment à travers l’instrument C2D (reconversion de la dette mauritanienne) dans le domaine de la Santé maternelle, néonatale et infantile (le Forfait obstétrical).

La présence d’un Conseiller régional Santé, basé à l’Ambassade de France à Dakar, compétent pour la Mauritanie, apporte l’expertise technique utile au poste pour soutenir et développer des actions de coopération dans le secteur de la santé.

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP)

Le statut de la France comme 2ème contributeur mondial au FMSTP a toujours conduit l’ambassade à s’impliquer très activement en Mauritanie dans la lutte contre ces trois maladies. Depuis février 2017, la France occupe un siège de 2e vice-Président au sein l’instance de coordination nationale des activités - le CCM - et accompagne le fonctionnement du CCM et du Bénéficiaire principal pour les 3 maladies - le SENLS - à travers le financement, via l’outil Initiative 5 %, de missions d’expertises techniques régulières.

En savoir plus sur les projets en cours financés par la France sur l’Initiative 5 % :

La Faculté de médecine de l’Université de Nouakchott Al Aasriya

Le SCAC accompagne la Faculté de médecine de l’Université de Nouakchott Al Aasriya par des appuis structurants à la filière de formation en spécialistes, à la formation continue et à la recherche clinique. Dans ce cadre, 6 missions d’experts ont été réalisées depuis mi-2015 (missions pédagogiques ainsi que des missions de la « Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression française » (CIDMEF)) visant à réaliser l’évaluation de la faculté (selon une procédure et des standards internationalement édictés), à l’acquisition de matériels pédagogiques spécifiques ou l’organisation de la réunion du Bureau de la CIDMEF, à Nouakchott, en octobre 2016.

Le projet présidentiel d’Institut d’Hépato-Virologie (INHV)

Quatre missions (2 missions - en 2015 et 2016 - du Pr. LUNEL-FABIANI au profit de l’Institut national d’Hépato-Virologie (INHV), projet présidentiel dont elle est à l’origine.

Programmes de Diplôme de formation médicale spécialisée ou spécialisée approfondie (DFMS/DFMSA) en France

Le dispositif DFMS/DFMSA est ouvert pour les médecins et pharmaciens étrangers souhaitant suivre, en France, une partie de leur spécialisation ou un complément de formation.

La Mauritanie bénéficie pleinement de ce programme à hauteur de : 1 candidat DFMS et 2 candidats DFMSA retenus en 2016 ; 2 candidats DFMS et 1 candidat DFMSA en 2015 ; 4 candidats DFMSA en 2014 ; 1 candidat DFMS et 4 candidats DFMSA en 2013.

Dernière modification : 31/01/2018

Haut de page