Concours International de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie (Cinquième édition)

L’Ordre National des Avocats de Mauritanie et l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix – sous le haut patronage du Ministère de la Justice et avec le soutien de l’Ambassade de France en Mauritanie, de l’Union Européenne, de l’Agence Française de Développement de Justice Coopération Internationale, du Conseil National des Barreaux et de la Banque Islamique de Mauritanie. – ont organisé la cinquième édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme le mercredi 6 décembre 2017 à Nouakchott.
Au cours de la cérémonie d’ouverture SEM. L’ambassadeur de France à Nouakchott Joël MEYER avait prononcé le discours d’ouverture que vous trouverez-dessous

Le résultat du concours est le suivant :

1) Julien Martin avec "Une peine éternelle" – France.
2) Mog Nan Kembetia de avec "La peine de mort et la lutte contre le terrorisme : le cas de Boko Haram au Tchad" – Tchad.
3) Garandi Lega Ibrahim avec "le droit à l’objection de conscience"- Tchad.

Ce sont au total huit défenseurs des droits de l’Homme qui ont plaidé le mercredi 6 décembre 2017 au Palais de Justice de Nouakchott.
Les intitulés des 8 plaidoiries sont dans le dossier de presse.

Discours d’ouverture de l’ambassadeur de France M. Joël MEYER :

PDF - 138.4 ko
(PDF - 138.4 ko)

DP_CIPMauritanie2017 :

PDF - 3.3 Mo
(PDF - 3.3 Mo)

Dernière modification : 07/12/2017

Haut de page