Décès d’un soldat mauritanien en République centrafricaine dans une attaque contre la force de la MINUSCA (4 décembre 2017)

A cette douloureuse occasion le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay a fait la déclaration suivante :
« La France condamne l’attaque contre la MINUSCA qui, le 4 décembre à Bria, a causé la mort d’un casque bleu mauritanien.
Nous présentons nos condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’aux autorités mauritaniennes.
La France réitère son plein soutien à l’action menée par la MINUSCA, qui paie un lourd tribut dans l’accomplissement de sa mission. C’est dans ce contexte que le Conseil de sécurité des Nations unies a entériné une hausse significative de son plafond de troupes (900 personnels militaires supplémentaires).
Cette attaque rappelle la nécessité de progresser rapidement dans la mise en œuvre de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation en RCA, adoptée le 17 juillet à Libreville, en vue d’aboutir au désarmement effectif des groupes armés. »

Dernière modification : 05/12/2017

Haut de page