Etre victime à l’étranger

Si les personnes sont souvent démunies lorsqu’elles sont victimes d’un acte de délinquance ou d’un accident sérieux, ce sentiment est accru lorsque les faits surviennent à l’étranger, où, par définition, les dispositifs ressources sont plus difficilement identifiables et accessibles. Les autorités françaises entendent cependant assurer une prise en charge adaptée de l’ensemble de leurs ressortissants, qu’ils soient victimes à titre individuel ou dans le cadre d’un événement collectif.
Le présent guide , issu d’une réflexion commune menée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, le ministère de la Justice et le ministère de l’Intérieur, a pour objectif de vous aider dans vos premières démarches. Organisé sous forme de fiches thématiques synthétiques, il aborde tout particulièrement les spécificités liées à la survenance d’un fait à l’étranger.
PDF - 243.9 ko
GUIDE_ETRE VICTIME A L’ETRANGER_ DROITS ET DEMARCHES
(PDF - 243.9 ko)

Dernière modification : 15/12/2016

Haut de page