FONDS SOCIAL DE DEVELOPPEMENT (FSD)

1 - Présentation du FSD

- Créé en 1994, le Fonds Social de Développement a pour ambition d’agir sur l’ensemble du territoire mauritanien. Ce fonds concerne :

  • Les organisations privées à but non lucratif (associations, coopératives, ONG)
  • Les personnes morales de droit public à caractère local (communes, etc.)

- Le FSD intervient notamment dans les secteurs :

  • Du développement social
  • Des activités génératrices de revenus
  • De l’appui à la jeunesse
  • De la santé
  • Du développement durable (eau, assainissement, …).

- Le FSD favorise :

  • Les démarches « pilotes » porteurs de dynamiques de développement originales ;
  • Les partenariats entre les différents acteurs du développement local ;
  • Les projets soutenant la participation des hommes et des femmes.

Projets éligibles au FSD

Pour obtenir une subvention du Fonds Social de Développement, les conditions sont les suivantes :

- Les porteurs de projet doivent impérativement avoir un statut juridique mauritanien.

- L’opération est un projet  : elle constitue une opération cohérente définie dans le temps. Elle vise en cela des objectifs précis en vue d’obtenir des résultats clairement identifiables et mesurables.

- Le porteur du projet doit participer au financement à hauteur minimale de 10% du montant total du projet (apports en nature, apports financiers).

- Le montant du projet doit être strictement compris entre et 300 000 euros soit entre et 97 millions d’UM .

La durée du projet est compris entre mois et 2 ans .

- Le demandeur doit faire parvenir :

  • Une lettre de demande de subvention adressée au chef de Service de Coopération et d’Action Culturelle ;
  • Le dossier de demande de subvention complété ;
  • Les pièces nécessaires à la constitution du dossier.

Ne peuvent en aucun cas être financés :
- Les opérations de prestige ou de simple opportunité ;
- Le fonctionnement courant des associations (salaires, loyer, électricité…).

3 – Instruction des projets

Le SCAC analyse les projets qui lui sont déposés. Il sélectionne ceux qui répondent le mieux aux objectifs, aux priorités sectorielles et géographiques de la coopération française en Mauritanie.

Les porteurs de projets sont informés rapidement de la suite donnée à leur demande de financement, notamment en cas de rejet.

En cas de réponse positive, le délai moyen est de 7 mois à partir du jour de dépôt du dossier et la signature du protocole de financement entre le porteur de projet et l’Ambassade de France.

Chaque projet fait l’objet d’un suivi individuel par la cellule FSD du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France.

Dernière modification : 23/05/2017

Haut de page