L’Agence Française de Développement appuie l’accès aux services d’eau et d’assainissement dans la région des deux Hodhs

Le Ministre de l’Economie et des Finances et l’Ambassadeur de France en Mauritanie ont présidé la cérémonie de signature de convention de financement pour un projet d’accès à l’eau et à l’assainissement entre la République Islamique de Mauritanie et l’Agence Française de Développement pour un montant de 12 M€.

Le Ministre mauritanien de l’économie et des Finances, M. El Moctar Ould Djay, l’Ambassadeur de France, M. Robert Moulié et le Directeur de l’agence AFD de Nouakchott, M. Lionel Yondo, ont signé ce mardi 30 avril 2019 à Nouakchott, en présence de la Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mme Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, une Convention de Financement pour un Projet d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les régions des deux Hodhs, de 12 millions d’euros.

Ce projet du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui a été annoncé lors de la conférence du G5 Sahel qui s’est tenue en décembre 2018 à Nouakchott, vise à améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement des populations de l’Hodh El Chargui et de l’Hodh El Gharbi. Dans environ 74 localités des deux wilayas, 60 000 personnes bénéficieront d’un accès à l’eau potable et 200 blocs de latrines publiques seront construits dans les écoles et centres de santé, au bénéfice de 170 000 personnes.
Ce financement vient renforcer l’appui de la coopération française dans le secteur de l’eau et l’assainissement en Mauritanie depuis 2012. Il constitue une contribution significative de la France à l’atteinte des ODD en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Ce projet participe à la réponse française au Programme d’investissements prioritaires et au programme de développement d’urgence du G5 Sahel. Il s’inscrit également dans la stratégie d’intervention de l’AFD en zones de crise et au Sahel, mise en œuvre à travers l’initiative Tiwara et le fonds Minka « paix et résilience ». Il permettra de réduire le stress alimentaire et les vulnérabilités socio-économiques, et à renforcer la place de l’Etat dans ces deux régions, en garantissant l’accès aux services de base. Ce projet est emblématique : il est le fruit d’une approche concertée et partenariale du G5 Sahel, du gouvernement mauritanien et des bailleurs de fonds. Il prévoit à ce titre d’apporter des résultats et un impact rapides au bénéficie des populations.
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 09/05/2019

Haut de page