L’Agence Française de Développement et l’Union européenne appuient l’accès à l’énergie en milieu rural dans le Sud Est de la Mauritanie

JPEG
Une cérémonie de signature de conventions de financement entre la RIM et l’AFD pour un projet d’accès à l’énergie en milieu rural s’est déroulée ce jour à Nouakchott en présence du Ministre de l’Economie et des Finances, du Ministre du Pétrole et de l’Energie, de l’Ambassadeur de France et de l’Ambassadeur de l’Union Européenne.

Ce projet de 12 M€ a vocation à contribuer à la stratégie nationale d’électrification décentralisée par mini-réseaux par la mise en place d’un nouveau dispositif de délégation de service public
dans l’Assaba, l’Hodh El Chargui et l’Hodh El Gharbi. Le projet sera appuyé par la Cellule Partenariat Public-Privé du Ministère de l’Economie et des Finances. Dans ces trois wilayas, plus de 17 000 personnes devraient bénéficier d’un accès à une électricité à plus de 95% issue du solaire.

Le projet participe pleinement au programme de Renforcement des Investissements Productifs et Energétiques en Mauritanie pour le Développement Durable des zones rurales financé par le Fonds Européen de Développement et mis en œuvre par la Coopération Belge (ENABEL) et qui prévoit notamment la construction, la réhabilitation et l’appui à la gestion d’infrastructures rurales.
Dans ce cadre, 8 millions d’euros sont délégués par l’UE à l’AFD pour la mise en place des unités de fourniture autonomes d’énergie renouvelable pour des localités éloignées du réseau national. Ces infrastructures pourraient accompagner le développement économique des petites localités isolées en répondant aux besoins d’électricité des ménages et en permettant l’émergence d’activités productives, notamment dans le cadre de l’économie agroalimentaire, telles que mouture de céréales, conservation et transformation du lait. L’objectif étant l’activation et/ou réactivation de services ruraux locaux ayant une influence positive sur la création d’emplois durables en particulier le long de filières porteuses (centrales de froid, unités de conditionnement de produits animaux ou végétaux, unités de production de semences, unités de stockage, unités de transformation).
Ce projet est innovant, car il promeut la mise en place d’une nouvelle forme de financement basé sur le partenariat public-privé dans le secteur de l’électricité en milieu rural. Il s’agit là d’une excellente opportunité pour les entreprises privées, notamment locales, de s’impliquer dans la conception, la construction et l’exploitation de mini-centrales solaires, en dehors du périmètre de la SOMELEC, tout en apportant une partie du financement en complément de celui de l’Etat.
Il s’inscrit pleinement dans les objectifs de l’Alliance Sahel. La Banque mondiale et la Banque Africaine de Développement ont exprimé leur intérêt à rejoindre l’AFD et l’Union européenne dans ce programme d’appui au secteur de l’électrification rurale. Il fait partie des projets phares de l’AS en Mauritanie.

Word - 109.3 ko
(Word - 109.3 ko)

Dernière modification : 15/07/2019

Haut de page