La France et l’Allemagne décernent le prix franco-allemand des droits de l’homme 2018 à Mekfoula Mint Brahim, militante et féministe engagée dans la lutte pour les droits de l’homme (20 février 2019)

Les politiques étrangères de l’Allemagne et de la France reposent sur la protection et la promotion des droits de l’Homme. En créant en 2016 le « prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’Etat de droit », nos deux pays ont réaffirmé leur engagement commun en faveur de la protection et de la promotion de ces droits qui conditionnent la paix, la stabilité et la justice dans le monde.
Le prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’État de droit a été créé pour rendre hommage à celles et ceux qui s’investissent avec courage pour défendre les droits de l’homme et dont l’action mérite d’être saluée et soutenue.
L’action des défenseurs des droits est indispensable pour sensibiliser l’opinion publique, mobiliser la société civile, soutenir les victimes de violation des droits de l’homme et faire en sorte que les gouvernements mettent effectivement en œuvre les engagements auxquels ils ont souscrit.
Chaque année, les ambassades d’Allemagne et de France dans les différents pays du monde peuvent proposer conjointement la candidature d’une personnalité dont le parcours mérite d’être distingué.
JPEG
Le 20 février 2019, Madame Gabriela Guellil, ambassadeur d’Allemagne et Monsieur Robert Moulié, ambassadeur de France, ont remis ensemble à Nouakchott le prix franco-allemand des droits de l’homme et de l’Etat de droit à Mme Mekfoula Mint Brahim.
Militante mauritanienne des droits de l’homme, Mme Mekfoula Mint Brahim, a fait partie des quinze lauréats sélectionnés en 2018 par les ministères allemand et français des Affaires étrangères, parmi 77 candidatures enregistrées.
Mme Mekfoula Mint Brahim est la fondatrice de l’ONG For Mvd (Organisation pour une Mauritanie Verte et Démocratique) qui intervient de manière transversale dans le secteur social sur des questions telles que les droits de l’homme, la santé publique et la protection de l’environnement. Avec courage, Mme Mekfoula milite pour la liberté d’expression des femmes dans l’espace public et plus généralement pour la liberté des femmes et la lutte contre les violences qui leurs sont faites.
La remise de ce prix à sa bénéficiaire intervient dans le contexte du soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Elle intervient également peu de temps après la signature, le 22 janvier 2019 à Aix-la-Chapelle, du nouveau traité de coopération franco-allemand, 56 ans, jour pour jour, après la signature du traité de l’Elysée qui avait scellé la réconciliation entre les deux pays, faisant du couple franco-allemand un moteur essentiel de l’intégration européenne.

Dernière modification : 21/02/2019

Haut de page