La France et la Mauritanie

Les relations bilatérales entre la France et la Mauritanie sont historiquement privilégiées dans des domaines prioritaires tels que la bonne gouvernance, la coopération culturelle, scientifique, économique et sécuritaire.

La France entretient avec la Mauritanie des relations historiquement privilégiées.

Les rencontres entre les responsables des deux pays ne cessent de se multiplier.

Relations économiques

En 2019, les échanges commerciaux entre la France et la Mauritanie se sont élevés à 291 M€. La balance commerciale bilatérale est excédentaire pour la France de 103,1 M€ au premier semestre 2020, contre 75,2 M€ au premier semestre 2019.

Les importations françaises atteignent 15,6 M€ au premier semestre 2020 contre 31,1 M€ en 2019. Les exportations françaises augmentent quant à elles de 11,6% en 2020, pour atteindre 118,7M€. La France est le 7ème fournisseur de la Mauritanie, notamment s’agissant de l’agroalimentaire et des produits pharmaceutiques.

Une soixantaine d’entreprises françaises (selon une acception large), dont certaines filiales de groupes français, sont présentes en Mauritanie. Elles sont actives dans divers secteurs (énergie, construction, logistique, banque et autres services) et créent près de 3000 emplois directs et indirects en Mauritanie.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La Mauritanie fait partie des 19 pays prioritaires de la politique française de développement définis par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) de février 2018. La France s’est engagée à concentrer dans ces pays la moitié de l’effort en subvention de l’Etat et les deux-tiers des subventions mises en œuvre par l’AFD autour de cinq priorités : santé, éducation, climat, stabilité internationale et égalité femmes-hommes.

En 2020, la France a alloué un montant d’aide total de 26,6 M€ à la Mauritanie à travers le canal bilatéral. Sur la période 2018-2020, l’Agence Française de Développement a mobilisé 113M€ d’engagements nouveaux, sous forme de subventions. Avec un portefeuille de 19 projets en exécution, pour un montant engagé de 190 M€ et un encours de 91 M€, ses interventions se concentrent autour des thématiques du développement rural, de l’eau et de l’assainissement, de l’énergie, de l’éducation et de la santé. Elles ciblent les territoires les plus vulnérables, au sud-est du pays près des frontières avec le Mali (Hodh el Chargui, Hodh el Garbi, triangle de l’espoir), en coordination avec les membres de l’Alliance Sahel.

De manière complémentaire, la France appuie la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à travers sa contribution au Fonds mondial et le financement d’expertises techniques et de la recherche à hauteur de 1,15 M€ depuis 2014. La France est le partenaire de référence du parc naturel du Banc d’Arguin, l’une des plus grandes aires naturelles protégées d’Afrique, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1989. La coopération française soutient également l’accès à l’éducation primaire et secondaire, les classes préparatoires scientifiques, ainsi que la formation des journalistes, et de manière générale l’ensemble des réformes portées par le Ministère mauritanien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. En 2018, 1 029 Mauritaniens étudiaient en France. Le lycée français Théodore Monod de Nouakchott accueille plus de 1 000 élèves de la maternelle à la terminale. Il a été agrandi en 2017. La coopération culturelle s’appuie sur l’Institut Français de Mauritanie à Nouakchott qui accueille un espace Campus France, ainsi que cinq Alliances françaises à Nouakchott, Nouadhibou, Kiffa, Atar et Kaédi qui ont accueilli près de 4 000 élèves en 2019.

Autres types de coopérations

Depuis 2017, l’AFD s’engage pleinement aux côtés des bailleurs du développement dans le cadre de l’Alliance Sahel afin de s’assurer que leur action soit cohérente et permette une aide efficace et proche des populations dans une logique combinant le développement et la sécurité intérieure. L’Alliance Sahel soutient aussi les projets d’urgence pilotés par le Secrétariat permanent du G5 Sahel.

A la coopération française en matière de développement, s’ajoute une coopération importante en matière de sécurité et de défense. Elle vise en particulier à renforcer l’expertise mauritanienne en matière de lutte contre le terrorisme et les trafics. Cette relation est renforcée par le partenariat régional qui unit la France au G5 Sahel en matière de sécurité et de développement.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/mauritanie/la-france-et-la-mauritanie/

Dernière modification : 22/12/2020

Haut de page