La régie diplomatique et consulaire

L’ambassade de France en Mauritanie dispose d’une Régie diplomatique et consulaire également dénommée Régie de recettes et d’avances, créée dans sa forme actuelle par arrêté du 20 janvier 2005 suite à la fermeture de la Trésorerie près l’ambassade.

Les effectifs de la Régie sont composés d’un régisseur et d’un comptable. Ses bureaux sont situés dans le périmètre de l’ambassade.

Missions :

- La Régie assure le maniement et la conservation des titres et des valeurs. Elle tient une comptabilité en monnaie locale et en euro. Elle exécute des opérations en numéraire ou par virement sur des comptes bancaires spécifiques.

- La Régie effectue les paiements des dépenses de tous les services français rattachés à l’ambassade. Elle procède également à l’encaissement des recettes de l’ambassade (visas, documents français, recouvrements des charges et des créances de l’Etat français). Elle est chargée notamment du paiement des pensions.
La Régie est un point d’accueil pour les pensionnés et ayants droits des régimes français dont les anciens combattants mauritaniens titulaires d’une carte du combattant française ou d’une pension militaire de retraite française pour des services militaires ou civils effectués avant 1958. Elle est l’interface entre l’organisation mauritanienne chargée des anciens combattants (Office national des Anciens combattants et victimes de guerre - ONACVG) et la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique de Mauritanie chargée du paiement de pensions.

- La Régie est chargée du suivi de la bonne exécution des dépenses de l’ambassade. Les réformes en cours tendent à déconcentrer la gestion financière de Paris vers les ambassades et postes consulaires tout en dématérialisant certaines procédures. Elles font du chef de poste un véritable ordonnateur secondaire jouissant d’une plus grande souplesse dans l’emploi des crédits, avec les responsabilités correspondantes.

Les modalités d’organisation, de fonctionnement et de contrôle de la Régie sont fixées par arrêté du ministre chargé du budget. Le régisseur remet au comptable de rattachement (la Direction spécialisée des finances publiques pour l’étranger - DSFIPE) au minimum une fois par mois les pièces justificatives de dépenses payées par ses soins.

Dernière modification : 12/01/2021

Haut de page