Le laissez-passer

La délivrance d’un laissez-passer vise à permettre à un Français démuni d’un titre de voyage pour quelque raison que ce soit, alors qu’un titre de voyage de droit commun (passeport) ne peut matériellement lui être délivré, de pouvoir regagner la France où il a sa résidence habituelle.

Par extension, un laissez-passer peut être attribué sous certaines conditions à un étranger.

D’une validité maximale d’un mois, il est délivré, pour un seul voyage à destination de la France, à la demande d’un Français auquel la délivrance d’un passeport d’urgence ne s’impose pas et qui justifie :
- de son identité et de sa nationalité française par tout moyen ;
- de sa résidence habituelle en France ;
- d’une réservation de vol direct à destination de la France ;
- être démuni d’un titre de voyage ou d’un document pouvant en tenir lieu.

La délivrance d’un laissez-passer est soumis à paiement de droits de chancellerie payables en monnaie locale (MRU) au taux de chancellerie en vigueur le jour du paiement :
Usager inscrit au registre des Français ou en protection 30 euros Autre usager de nationalité française ou étrangère 55 euros

Dernière modification : 01/04/2018

Haut de page