Les activités du groupe Agence Française de Développement en Mauritanie

L’activité de l’AFD en Mauritanie

Le Groupe Agence Française de Développement intervient en République Islamique de Mauritanie (RIM) depuis 1978. Les priorités de l’AFD sont aujourd’hui l’énergie, le développement humain, le développement local et de la sécurité alimentaire. Par ailleurs, l’AFD est amenée à soutenir la gouvernance depuis 2015 à la suite du transfert de ce secteur dans son mandat.

De 2012 à 2018, le volume total des autorisations de l’AFD en Mauritanie s’est élevé à près de 230 M€ (y compris les délégations de fonds de l’Union européenne). L’activité s’inscrit dans la réponse que l’Alliance Sahel apporte aux besoins exprimés par les pays du G5 pour améliorer les conditions de vies des populations des zones vulnérables.
L’AFD a ainsi approuvé 4 nouveaux projets en 2018, pour un montant de près de 40 M€ :
-  ASARIGG, un projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire par la Relance de l’Irrigué dans les régions du Gorgol et du Guidimakha. L’objectif est l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables, la restauration de l’environnement, la réduction des risques de conflits fonciers et le renforcement de la cohésion sociale dans six bassins versants. Le projet, octroyé le 13 juin 2018 et signé le 2 juillet à Nouakchott en présence du Président Macron et du Président Aziz, est financé sur C2D IV, pour 5M€ et sur fonds Minka, pour 5,5M€. Un volet d’actions rapides est confié au groupement GRDR/GRET /TENMIYA.
-  PECOBAT : un Projet d’Eco-Construction Bâtiment qui favorise l’insertion économique et professionnelle des jeunes par la dynamisation de l’économie et du développement local. Il développera de nouvelles formations axées sur la mise en œuvre des compétences techniques via les chantiers écoles, en lien avec les entreprises du BTP. L’AFD a octroyé le 26 septembre 2018 un financement complémentaire de 3,5 M€ au projet en cours financé par l’Union Européenne (UE) et conduit par le BIT.
-  DECLIC : le programme d’appui au Développement Economique local et aux Initiatives Communales dans les régions du Gorgol, de l’Assaba et du Guidimakha qui prend la suite du programme VAINCRE. Il vise à améliorer les conditions de vie des populations en prévenant les conflits liés à la gestion des ressources naturelles et en accompagnant les communes dans la fourniture de services de base améliorés et la valorisation économique durable de leurs territoires. Le financement approuvé en octobre 2018 s’élève à 13,4 M€, dont 1,5 M€ sur subvention AFD pour le volet d’actions rapides, confié au groupement d’ONG GRDR/IRAM/Tenmiya/ECODEV, et le reste sur financement C2D (III et IV)
-  RIMDIR : un projet d’électrification rurale dans les régions sud et sud-est de la Mauritanie. L’objectif est de développer l’accès à l’énergie dans les villages des wilayas de l’Assaba, l’Hodh el Gharbi et l’Hodh el Chargui, par la promotion d’un modèle nouveau de délégation de service public et d’électrification par mini-réseaux, utilisant les énergies renouvelables. Le taux de connexion à l’électricité devrait ainsi passer de 12 % à 61% dans la zone du projet. Le financement a été approuvé en novembre 2018, pour une subvention AFD de 4 M€ et une délégation UE de 8 M€. Ce projet s’inscrit pleinement dans les objectifs de l’Alliance Sahel et devrait être appuyé également par la Banque mondiale.

D’autres projets approuvés avant 2018 sont en cours d’exécution
Développement durable
Eau et assainissement : un projet d’adduction d’eau potable et assainissement en zone rurale « Aftout » pour la valorisation des eaux de surface de barrage (prêt souverain concessionnel de 22,3 M€ et subvention de 4,7 M€ en gestion déléguée de l’UE) et un projet « 5 Wilayas » pour améliorer l’accès à l’assainissement dans cinq régions, dont les régions des 2 Hodhs (subvention de 4 M€ de l’AFD et 10,6 M€ en gestion déléguée de l’UE).
Mines : Financement à hauteur de 75 M€ de l’extension d’une unité d’enrichissement de minerai de FER (Guelb II) de la SNIM, première entreprise publique de Mauritanie spécialisée dans l’extraction du minerai de fer.
Energie durable : Fin 2012, l’Agence a autorisé le financement d’une centrale hybride solaire/thermique, avec renforcement du réseau de distribution dans la région de Kiffa (prêt souverain de 19 M€ et 4,8M€ en gestion déléguée UE), elle couvrira une zone de près de 70 000 personnes.
Préservation et valorisation du capital naturel : L’AFD et le FFEM ont autorisé une participation au Fonds fiduciaire du Banc d’Arguin et de la biodiversité côtière et Marine (BACOMAB) à hauteur de 3,7 M€.

-  Développement humain
Education : scolarisation primaire, renforcement de la couverture scolaire en collèges, diversification des filières d’enseignement et amélioration de la qualité de l’enseignement et des performances en matière de gestion et de pilotage du secteur, formation technique et professionnelle (10 M€ sur C2D en 2015).
Santé : soutien au Programme National du Forfait Obstétrical, visant à permettre aux futures mères d’accéder, à coût forfaitisé, à un accompagnement de leur grossesse et de leur accouchement par du personnel qualifié (7 M€ en 2015).
Protection sociale : participation au financement du programme national de protection sociale aux côtés de la Banque mondiale (2,4 M€ sur le volet Mauritanie).
Développement local
VAINCRE : accompagnement des communes dans la définition et la mise en œuvre sur leur territoire d’actions de développement cohérentes au niveau régional (accès aux services de base, renforcement de l’entreprenariat local, activités génératrices de revenus) financé sur C2D (7,64 M€).
Secteur privé
Proparco est actionnaire à hauteur de 20% d’Attijari Bank, filiale du Groupe marocain Attijari Wafa Bank. Elle a par ailleurs accordé, en 2010, une ligne de crédit de 2M€ à la société Mauritanie Leasing, devenue depuis Banque Populaire de Mauritanie. Elle devrait signer en 2018 une convention de crédit avec le Groupe Azalai à hauteur de 4,75 M€ afin de permettre le refinancement d’une partie des investissements réalisés sur fonds propres pour la rénovation de l’hôtel Marhaba à Nouakchott.
L’AFD a, pour sa part, accordé, des garanties de portefeuille (Ariz) à la filiale mauritanienne de la Société Générale (2,5M€), ainsi qu’à Attijari Bank (1 M€).
ONG
Le guichet de l’AFD dédié au cofinancement des initiatives mises en œuvre par des ONG françaises a octroyé 22 subventions depuis sa création en 2009. Les secteurs concernés sont la sécurité alimentaire, la santé maternelle et infantile, l’eau et l’assainissement, la formation professionnelle ainsi que le secteur productif. Actuellement 11 projets sont en cours, dont 4 se déroulent exclusivement en Mauritanie (3 projets portés par le Secours Catholique et 1 par Santé Sud).

Perspectives à court et moyen terme
L’AFD s’attachera à mettre en œuvre les projets octroyés en 2018 ainsi que les projets récemment signés (notamment le projet de 10 M€ de soutien à l’éducation, à la formation professionnelle et à l’emploi, financé sur le 4ème C2D).
En 2019, l’AFD poursuivra la hausse de ses engagements en Mauritanie. Ces interventions s’inscriront dans la dynamique lancée dans le cadre de l’Alliance Sahel, avec l’objectif de répondre à la demande des Etats membres du G5 et d’accélérer l’impact des projets sur les populations.

Dernière modification : 19/12/2018

Haut de page