Premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale (ASI)

Le premier sommet de l’Alliance Solaire Internationale se tient le 11 mars 2018 à New Delhi.

Cette nouvelle organisation internationale vise à accélérer le déploiement de l’énergie solaire dans les 121 pays à fort ensoleillement situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne.

JPEG

Un premier sommet fondateur

Le premier sommet international de l’Alliance solaire se tient le 11 mars 2018 à New Delhi. Il porte sur le renforcement de la dynamique de l’Alliance solaire internationale, des projets concrets et des stratégies de financement pour la mise en œuvre des objectifs de l’Alliance.

Pour faire écho au nombre de pays riches en ressources solaires, l’Alliance prévoit le lancement de 121 projets témoins. Les 50 premiers projets seront signés à l’occasion du sommet du 11 mars 2018, en présence du Premier Ministre indien, du Président de la République Française, et du secrétaire général des Nations unies.

Comment est née l’Alliance Solaire Internationale ?

L’initiative a été lancée par la France et l’Inde lors de la conférence de Paris pour le climat en décembre 2015.
Depuis le 6 décembre 2017, l’Alliance a acquis le statut d’organisation internationale.

A ce jour, l’accord-cadre définissant ses statuts a été signé par 52 pays et ratifié par 26 d’entre eux. Il s’agit d’une des coalitions les plus prometteuses pour lutter contre le changement climatique.

L’Alliance Solaire Internationale est la première organisation internationale accueillie sur le sol indien, son siège est situé à Gurugram, dans l’Etat de l’Haryana.

Quels sont ses objectifs ?

Mettre l’énergie propre, abordable et renouvelable à la portée de tous et assurer la promotion d’une énergie verte, propre et durable.

L’Alliance solaire vise à rendre possible le "changement d’échelle" dans le déploiement de l’énergie solaire dans les 121 pays à fort ensoleillement situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Ces pays représentent 73% de la population mondiale.

Les objectifs poursuivis sont donc multiples :

  • réduire massivement les coûts de l’énergie solaire
  • répondre à la forte demande énergétique dans les pays en développement
  • contribuer à la lutte contre le changement climatique

Comment les atteindre ?

Les pays membres de l’ASI s’engagent à agréger et harmoniser leurs demandes de financements, de technologies et d’innovation pour créer un "marché commun" afin de faire baisser les coûts, de renforcer le contrôle qualité, de mieux adapter les produits aux besoins, et d’améliorer les technologies.

Pour rendre l’énergie solaire abordable aux plus pauvres, l’Alliance souligne l’importance de canaliser le capital, de réduire les coûts par des mécanismes financiers, de promouvoir l’accès universel à l’énergie et d’aider à la création de normes communes pour garantir une qualité de produits adéquate dans l’utilisation des produits par les pays membres.

Pour atteindre ses objectifs, l’Alliance vise la mise en œuvre d’instruments financiers permettant de mobiliser plus de 1.000 milliards de dollars d’investissement en énergie solaire d’ici 2030.

Dernière modification : 09/11/2018

Haut de page