Prix de l’Engagement associatif de l’Ambassade de France en Mauritanie Edition 2017

Monsieur Joël MEYER, Ambassadeur de France en Mauritanie, a remis, mercredi 17 mai, le Prix 2017 de l’Engagement associatif à Mme Dioully Oumar DIALLO, la jeune présidente de l’association TaxiSecure.

Jeune ingénieure réseau et télécom, Mme Dioully Oumar DIALLO est engagée depuis 2014 dans la promotion des droits de l’Homme et militante de la lutte contre les violences faites aux femmes. A ce titre Mme Dioully Oumar DIALLO s’attache particulièrement à promouvoir la sécurité des femmes dans l’espace public.

Depuis 2014 et sous son impulsion, une équipe de développeurs a créé l’application TaxiSecure, dont l’objectif est de prévenir les agressions sexuelles dans les taxis. A terme cette application permettra de vérifier les numéros d’enregistrement des véhicules, d’envoyer un message d’alerte aux proches et de géolocaliser la victime.

***
Depuis l’été 2016, Dioully Oumar DIALLO et une équipe de volontaires ont lancé un nouveau projet intitulé « RIM Self-défense ». Des maîtres en arts martiaux et en sports de combat se réunissent deux fois par semaine à la nouvelle Maison des Jeunes de Nouakchott, et forment bénévolement des jeunes femmes sur un programme de self-défense qu’ils ont construit eux-mêmes, sur la base des techniques de défense de leurs différentes disciplines.
Cette démarche est réellement novatrice en Mauritanie car elle rend les femmes actrices de leur propre sécurité, tout en créant des espaces de solidarité et de réappropriation du corps.

L’Ambassade de France est fière de soutenir Mme Dioully Oumar et l’ensemble des bénévoles qui rendent possible cette initiative de RIM Self défense.

***

Pour mémoire, il s’agit de la seconde édition du Prix de l’Engagement associatif de l’Ambassade de France, lancé en 2016, pour valoriser le mouvement associatif mauritanien dont les activités reflètent les préoccupations de la société mauritanienne.

Décerné annuellement ce prix permet de mettre en relief une structure associative dont les actions reposent exclusivement sur la bonne volonté de ses membres, ne bénéficiant d’aucun soutien d’un bailleur de fonds, et dont les activités sont encore peu connues du grand public comme des coopérations internationales.

En 2016,l’ « Association des jeunes filles actives dans la société » جمعية الفتيات الفاعلات في المجتمع
portée par Mme Raghiya mint Abdellahi avait été primée.

Dernière modification : 18/05/2017

Haut de page