Réception offerte à la Résidence de France en marge de la réunion du Bureau permanent de la « Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française » (CIDMEF)

A l’occasion d’une réception offerte le vendredi le 7 octobre 2016 dans les jardins de la Résidence de France, S.E.M. Joël MEYER, Ambassadeur de France, a souhaité mettre à l’honneur la « Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d’Expression Française » (CIDMEF).
Cette réception conviviale est venue clore la réunion du Bureau permanent de la CIDMEF, tenue les 6 et 7 octobre à Nouakchott, en parallèle de laquelle était programmée une mission d’experts chargés de procéder à l’évaluation de la Faculté de médecine de Nouakchott.
Quelques mots sur la CIDMEF :
La CIDMEF est un réseau institutionnel de premier plan, membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), elle-même opérateur majeur de l’Organisation internationale de la Francophonie (à laquelle la Mauritanie a adhéré dès 1980).
Ce grand réseau francophone associe aujourd’hui plus de 130 facultés de 40 pays (d’Afrique au Sud du Sahara et Madagascar, du Maghreb, Égypte, Liban, d’Amérique, d’Europe et d’Asie).
La politique de la CIDMEF a été fixée dès sa création en 1981 à Abidjan et n’a pas varié : aider les facultés dans leur mission de formation des futurs médecins et de leurs enseignants. Cette qualité de formation est en effet un facteur essentiel de la qualité des soins et donc de la santé.
La CIDMEF agit en partenariat privilégié avec l’AUF, l’OMS, l’UNESCO et le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).
La CIDMEF et la Mauritanie :
La CIDMEF intervient en Mauritanie depuis de nombreuses années. Ce rapprochement s’est opéré en grande partie grâce aux efforts déployés par l’ancien Doyen Sid’Ahmed MOGUEYA, aujourd’hui remplacé à la tête de la jeune Faculté de médecine de Mauritanie par le Doyen Bachir DADA.
Le résultat de cette fructueuse coopération (appuyée par d’importants appuis financiers de la Coopération française) a pris des formes diverses :
• la participation du Doyen de la Faculté de médecine mauritanienne à plusieurs réunions statutaires à l’étranger, en qualité de représentant de sa faculté (et au-delà, de son université et de son pays) ;
• la mise en place de nombreuses missions d’experts (missions de formation à la pédagogie des enseignants et missions consacrées à l’évaluation de la faculté, toujours en cours).
Enfin, il convient de mentionner que la CIDMEF a fourni à la Faculté de médecine de Nouakchott une importante documentation en ligne, laquelle permet aux étudiants de disposer de cours en ligne.

La réception donnée en l’honneur de la CIDMEF ce 7 octobre 2016 à l’ambassade de France, en présence de représentants de médias nationaux, a été réhaussée par la présence de son Excellence M. Sidi Ould SALEM, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Président de la nouvelle Université Al Aasriya de Nouakchott, M. Ahmedou HAOUBA, ses principaux collaborateurs (parmi lesquels le Doyen de la faculté de médecine), ainsi que de nombreux cadres et responsables mauritaniens intervenant dans le secteur de la santé, et partenaires au développement.

Dernière modification : 23/05/2017

Haut de page