Un nouveau projet de développement a été signé...

Un nouveau projet de développement a été signé entre la Mauritanie et la France ce lundi 4 mai au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication (MESRSTIC) en présence du ministre, M. Sidi Ould Salem et de l’ambassadeur de France, M. Robert Moulié.

PNG

Ce nouveau projet du fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI) vise à créer en deux ans une plateforme numérique d’apprentissage de la langue française à travers un studio numérique qui sera installé au CFED (Centre de formations et d’échanges à distance) de Nouakchott, pour y concevoir et monter des parcours d’apprentissage intégrant les nouvelles technologies, destinés à tous les apprenants qui souhaitent améliorer ou parfaire leurs connaissances et compétences en français, mais aussi aux enseignants de/en français qui souhaitent actualiser leurs compétences dans la didactique de cette langue. Ce studio numérique permettra aussi de préparer les apprenants volontaires à la passation des certifications DELF et DALF.

D’un montant global de plus de 900 000 €, ce nouveau projet en partenariat avec le MESRSTIC intervient après les projets ABILES et AILARA : le premier a permis la création de diplômes universitaires (DU) en français et en arabe - langues étrangères et la formation d’enseignants dans ces deux langues pour répondre aux besoins du pays ; le second a abouti à la création d’un grand laboratoire pluridisciplinaire à l’université de Nouakchott al Aasriya, augmentant ainsi les capacités de recherche de la Mauritanie.

Ce nouveau projet de formation à distance FORMADIS-FLE arrive à point nommé au moment où la Mauritanie consolide ses infrastructures internet et se dote d’un vaste plan d’alphabétisation numérique. Le contexte inédit de la crise du COVID-19 a d’ailleurs mis en évidence la nécessité de développer des ressources pédagogiques en ligne.

Le projet vise donc à donner à toutes les Mauritaniennes et à tous les Mauritaniens qui le souhaitent, avec un accès gratuit à la plateforme, la possibilité de se former ou d’améliorer leurs compétences dans l’approche rénovée de l’enseignement des langues que permet le Cadre européen commun de référence des langues (CECRL).

Au-delà de cet enseignement linguistique, l’existence d’une telle plateforme devrait pouvoir déboucher, à terme, vers d’autres domaines d’apprentissage.

Dernière modification : 14/05/2020

Haut de page